Conditionnement et packaging des produits cosmétiques

 Les emballages industriels ont leur rôle à jouer dans la décision d’achat d’un produit. C’est pourquoi, il est essentiel de bien les choisir. Cette démarche constitue, néanmoins, un véritable casse-tête. Les grandes marques de cosmétiques n’hésitent pas alors à avoir recours au studio de création graphique dans sa mise en œuvre.

De l’idée à la fabrication effective

Les idées, mêmes les plus ingénieuses, naissent de la même manière : sur un bout de papier et un crayon. C’est une étape cruciale et incontournable. Dans la réalisation d’un tube à crème, le graphiste du groupe Tournaire s’inspire soit de l’histoire de l’entreprise soit du concept d’un tout nouveau produit. Ces dessins seront ensuite soumis à une audience qui dictera les éventuelles modifications. Ils seront ensuite présentés sur écran, sous format 3D ou 2D. Une fois le modèle validé, c’est le moment de passer à la charte graphique. Ici, encore, le côté artistique sera sollicité. Il faudra employer le pantonier à bon escient puis choisir les polices et couleurs adéquates. Après que le résultat soit validé par le responsable marketing du projet, il faut attendre quelques semaines avant d’aboutir à un premier prototype. Plusieurs critères doivent effectivement être pris en compte avant l’établissement de la maquette. Il est, par exemple, important de visualiser la concordance avec le positionnement voulu. Et encore, avant de produire en masse, faire plusieurs tests est recommandé. Cela permet d’apprécier les réactions des consommateurs par rapport au produit de beauté. Le produit doit, entre autres, répondre à une certaine norme de sécurité.

Choisir sa boîte en fonction du produit

Cette stratégie se rapporte au positionnement. Un produit cosmétique peut effectivement être bas de gamme, moyen de gamme ou haut de gamme. Bref, les emballages doivent être à la hauteur de son contenu. Pour le cas des produits populaires, il est d’usage d’utiliser un étui simple et pas cher. Cela permet de réduire les charges. Il saura protéger le produit, tout en affichant les informations le concernant à savoir la contenance et la composition. Cela n’empêche toutefois pas de faire quelques ajustements sur la forme et la couleur. Bien balancer les aspects mat et brillant fera également la différence. Quant aux produits cosmétiques moyenne gamme, eux, requièrent de la qualité. À l’inverse des précédents, les cartons utilisés dans leur fabrication sont plus denses et de meilleure qualité. Par conséquent, si vous décidez de partir sur du blanc sur l’intégralité de votre packaging, il faut que ça soit impeccable. La petite astuce est d’utiliser de la pure cellulose et de faire une petite impression dorée et argentée sur le dessus. Coup de foudre assuré ! Enfin, en ce qui est des produits de luxe ou haut de gamme, préférez les coffrets montés sur-mesure. Ici, les emballages constituent un véritable symbole. Son design se doit de refléter l’unicité de son contenu. Vous pouvez, par la même occasion, partir sur du matériel biologique et recyclable. C’est original et écologique.

Quelques conseils pour bien choisir son conditionnement

Le choix d’emballages cosmétiques ne doit pas se faire au hasard. Le premier objectif à avoir en tête est que celui-ci existe en vue de développer l’image de marque. Faites en sorte qu’en passant dans les rayons du supermarché, le consommateur identifie, au premier coup d’œil, votre produit. Cela passe par un logo bien visible et un design à couper le souffle. Les emballages industriels ne doivent pas, pour autant, dénaturer son contenu. Notons que sa fonction initiale consiste à protéger la liqueur qui se trouve à l’intérieur. Il doit être efficace pour barrer la lumière, les bactéries ou encore les vapeurs d’eau. Cela explique l’utilisation excessive du verre par les industries dermatologique et pharmaceutique. Cela répond également à la nécessité à respecter les contraintes de production. Bien que l’innovation soit toujours encouragée, le conditionnement doit sécuriser, mais surtout favoriser le transport des produits. L’économie affecte, entre autres, le secteur. Cela explique la réduction perpétuelle du poids des coffrets cosmétiques.