Phase d’utilisation

Durant la phase d’utilisation des produits en aluminium, les qualités du métal permettent de minimiser les impacts de l’activité humaine sur l’environnement.

· Ainsi grâce à sa légèreté, 100 kg d’aluminium utilisés dans une automobile à la place d’autres matériaux permet une réduction de la consommation de carburant qui peut atteindre 0,6 l / 100 km, soit 2 tonnes de CO2 évitées sur la durée de vie du véhicule. En 2002, on comptait en moyenne 117 kg d’aluminium par véhicule, contre 85 kg en 1997, soit une croissance de 7,5% par an. Or, pour un véhicule de gamme moyenne (1400 kg), l’utilisation maximale d’aluminium techniquement et économiquement possible permet dès aujourd’hui un allégement de 300 kg.

· L’utilisation de l’aluminium dans les emballages permet lui aussi de réduire au plus strict nécessaire le poids, permettant des gains logistiques et d’énergie importants dans toutes les phases de transport et de stockage.

· Dans le bâtiment enfin, l’aluminium présente de nombreux atouts en termes de développement durable :

– sa légèreté permet d’alléger les structures,
– la rigidité et sa facilité de mise en forme permettent des réalisations techniques performantes pour longtemps : profilés à coupure thermique, fenêtres ou menuiseries durablement étanches, garantissant une parfaite isolation thermique et acoustique, intégration aux façades de châssis de panneaux solaires pour la production d’électricité renouvelable, etc. ;
– sa résistance à la corrosion réduit les travaux de maintenance et étend la durée de vie des constructions ;
– ininflammable, non toxique au contact, non émetteur de poussière ni de vapeur, l’aluminium dans le bâtiment est un matériau sain et sûr.