Aluminium et santé : pour une approche équilibrée et raisonnée

L’Association Française de l’Aluminium a pris connaissance du livre publié aux éditions Max Milo par Madame Virginie Belle, dont le titre-programme est « Quand l’aluminium vous empoisonne… Enquête sur un scandale sanitaire ».

L’AFA constate qu’il s’agit d’un livre à thèse, construit autour de la question des vaccins, et non d’une enquête menée à charge et à décharge, distinguant chacune des utilisations incriminées. Un grand nombre des études citées sont anciennes, bien connues des spécialistes et ont été contredites depuis (certaines par des études multicentriques). Seules les hypothèses alarmistes, s’appuyant pour l’essentiel sur des opinions isolées, sont données pour vraies.

L’AFA souligne qu’aucune expertise collective internationale ou française ne vient étayer  le parti pris de l’auteur ; elle s’étonne du jugement sans nuance porté à l’encontre de l’AFSSAPS, ouvertement accusée de faillir à sa mission.

L’AFA rappelle que les organismes d’expertise collective comme l’AFSSA, l’AFSSAPS et l’InVS, ont été créés pour résoudre l’éternel conflit entre des études scientifiques souvent nombreuses et inégales. Pluridisciplinaires et indépendants des intérêts privés, ces organismes fondent leurs évaluations de façon contradictoire selon la méthode de la peer review, ce qui permet aux Etats de construire des politiques de santé fiables et adaptées, fondées sur des connaissances solides.

L’industrie de l’aluminium a toujours apporté la plus grande attention aux questions de santé et de sécurité et continuera de le faire en s’appuyant sur les  conclusions des expertises collectives, seuls cadres crédibles et stables pour les politiques publiques et l’activité industrielle.

L’AFA précise que si les substances improprement dénommées « aluminium » dans le livre ne représentent qu’un enjeu industriel infime pour ses adhérents, l’image du matériau est néanmoins gravement et injustement agressée. Elle veillera donc aux suites avec la plus grande attention.